Si le chien est un animal fait pour vivre dehors et programmé pour résister au froid, il ne faut pas oublier que tous les chiens ne possèdent pas le même degré de rusticité. En cas de forte chaleur il est donc utile d'employer une tondeuse pour chien .

Selon la race, l’âge et même son rôle dans la meute, les chiens peuvent beaucoup mieux résister au froid car, dans la nature, lorsque la taille d’un chien augmente, il réalise plus de la surface de sa peau augmente moins vite que la masse qui y est contenue, ce qui permet de conserver la chaleur.

Souvenir d'un été caniculaire

Restent trois populations à risque : les chiots d’un an ou moins qui sont les premiers à être emportés dans les troupeaux semi-sauvages ; les lices en fin de gestation (1er mois et plus) sont elles aussi moins tolérantes au froid mais ne courent aucun risque si elles sont bien alimentées ; les vieux chiens dont la mauvaise dentition les empêche de s’alimenter suffisamment.

Comme vous l’avez peut-être déjà observé, le chien est capable d’anticiper la venue du froid grâce à l’influence de la quantité de lumière naturelle qui agit sur son système biologique et provoque des transformations.

Comme la plupart des mammifères, les chiens ont les extrémités qui se refroidissent en premier parce que le sang en est détourné pour réduire la perte de chaleur superficielle vers l’extérieur.

Le chien qui vit en chenil devrait avoir de la nourriture à volonté quand il fait froid pour compenser sa faible valeur nutritionnelle. Il est estimé qu’un chien de 50 kg mangera entre 1 et 2 kg par jour.

En cas de grande chaleur, il ne faut pas hésiter à donner plus, voire à ajouter des repas en concentrés pour fournir assez d’énergie au chien. Les chiens bien nourris s’adaptent sans problème au temps froid, tandis que les chiens mal nourris perdent du poids ainsi que leur tolérance au froid.*

Nous surfons très souvent sur le site petdesign.fr , toujours à la pointe de l'actualité ! Aussi, voici quelques nouvelles des "petits" des Hauts de Malforêt .

Après "un carton plein" au Championnat de France à Montluçon, nous nous sommes rendus au Championnat d'Europe à Zagreb, dans le pays du Sarpla, pour être jugés par le Dr vétérinaire Pero Bozinovski, ,juge venu de Macédoine. 63 Sarplaninac inscrits venant de Croatie, Slovénie, Serbie, Macédoine, Hongrie, Hollande, Belgique . Le seul élevage français présent était le nôtre.

Image 129815

3 "descendants" de notre superbe chien Pach (Champion de France, d’Europe et triple champion du Monde) se classent à ce Championnat d’Europe :

- Aby des Hauts de Malforêt remporte la classe intermédiaire femelles CAC HR

Image 129816

- Ash des Hauts de Malforêt remporte la classe ouverte mâles CAC HR - RCACIB - Vice champion d'Europe

Image 129817

- Vent d'ouest des Hauts de Malforêt remporte la classe champion CAC HR

Image 129818

- Armony des Hauts de Malforêt, petite fille de Patch, fait la 2ème place en classe ouverte

Image 129819

Même si les titres nous ont échappé, gagner les classes ouverte et champion mâles, tellement convoitées est une immense récompense . Nos amis slovènes et italiens nous ont expliqué qu'il est paraît-il exceptionnel de pouvoir obtenir de tels résultats avec un juge macédonien, notamment dans le berceau de la race.

Patch des Hauts de Malforêt, l’étoile des Sarpla !
Corinne et Patrick Rouchon

Patch est devenu un emblème pour le Sarplaninac et pour l’élevage Des Hauts de Malforêt conduit par la famille Rouchon depuis 1986… Patrick nous livre l’histoire de ce chien hors du commun, devenu l'ambassadeur hors pair de sa race !

Patrick et Corinne Rouchon sont éleveurs. Deux passionnés qui élèvent en famille des chiens de races, notamment, le Sarplaninac. Pour eux, « cette race est vieille de 2000 ans... mais son histoire n'est pas derrière elle, elle est son actualité. Forgé par des siècle d'activité pastorale traditionnelle de lutte contre les loups et les ours, ce protecteur des troupeaux est celui dont tous les bergers vantent les mérites. Originaire du Sud-Est de l'ex-Yougoslavie, réservoir d'une faune sauvage dense et variée, le Sarplaninac fait partie intégrante d'un écosystème dans lequel l'équilibre est impossible sans lui ».

Tout a débuté au milieu des années 80 avec un couple, une femelle importée de Yougoslavie de chez Vesna Bojovic, Gaga od Miv-a, dite Micha, et un mâle acquis en France, Gari od Miv-a (en photo ci-contre). En 1987, naissait le premier champion de l’élevage, Cook, pionnier d’une longue liste de lauréats qui depuis 15 ans portent les couleurs de la sélection Des Hauts de Malforêt.

Attention, le Sarpla ne fait pas dans la dentelle : c’est du solide, un mâle pouvant toiser 73 cm au garrot, un compagnon fier et distant avec les personnes qui ne lui sont pas familières. Patrick souligne que le Sarpla demande une bonne éducation. « Il est nécessaire de lui inculquer la notion de hiérarchie. Du chiot à l'âge adulte, la socialisation doit être soutenue et constante pour en faire un bon citoyen. Attention à ses congénères, il n'aime pas qu'on lui marche sur les pattes ». Et de rappeler, fort à propos, l’évolution qu’a connue cette race en l’espace de quelques années : « D’une race bergère ancestrale, vivant à l’état naturel depuis des siècles dans les régions les plus inhospitalières du vieux continent, à nos meilleurs représentants sur la scène internationale. Que de chemin parcouru en quelques générations ! ».

Sarplanina signifie Montagne de Sara. Ce massif montagneux est l’un des plus beaux et des plus hauts en Yougoslavie, et s’étend sur une centaine de km. Situé au nord-ouest de la Macédoine, Sarplanina compte également plusieurs dizaines de lacs, dont la pureté de l’eau et la beauté des reflets leur valent ce surnom « D’yeux de la Montagne ». Avec une température moyenne de 4°C, il s’agit d’une des régions les plus froides de Yougoslavie, ce qui explique la rusticité requise pour les chiens utilisés à la conduite et à la protection des troupeaux de moutons.

Une description qui colle parfaitement à l’image de sa vedette actuelle, un mâle de trois ans et demi qui s’appelle Patch Des Hauts De Malforêt .

Une famille solide

Voici l’histoire de ce chien, en photo ci-dessus à l’âge de six semaines - dont Patrick, nous raconte le parcours : « Il nous aura fallu des années de patience et un gros travail de sélection pour qu'un Sarplaninac accède enfin aux plus hautes marches des podiums. Brièvement, permettez-nous tout d'abord de vous signaler, afin d'éviter toute confusion, que si ces résultats nous réjouissent, ils ne font que couronner un long travail de sélection et ne constituent pas simplement une satisfaction très temporelle de notre "ego". »

« Patch est en effet issu d'un accouplement plusieurs fois répété entre deux "sujets" très "construits génétiquement" qui nous ont donné des individus de grande qualité. Sur ce même accouplement, nous avons produit des chiots d'une belle homogénéité, parmi lesquels cinq mâles de haut niveau :
Nouma à M Moutard, Champion de France, CACS Nationale d’Elevage 1999
Nanook à M. Truttman, Champion de France, CACS Nationale d’Elevage 2000
Oural à Mme et M. Wieser, 2 fois RCACS Nationale d’Elevage, en 2000 et 2002
Rosko à Suzy Tilman et José Fuentes, CACS Nationale d’Elevage 2002
Rowdy à Mme et M. Quevillon), CACS Champion de France 2002
et Patch, qui fait l’objet de ce portrait

« Deux femelles issues de ces mêmes géniteurs se sont également illustrées dans les rings :
Orlane à Enrique Luria, CACS Nationale d'Elevage 2000
Reflet, restée à l’élevage, Championne de France (titre en cours d’homologation), Europe (exposition où elle termina avec le titre de Meilleure de race) en 2002. »

« Quelques autres individus de cette même souche ont la chance (?) de vivre "une vie de patachon" hors des sentiers de la compétition cynophile et comblent pourtant leurs maîtres de satisfactions au quotidien... »

Les parents de Patch

« A ce sujet, il me semble important de préciser que notre première récompense d'éleveurs passionnés est de vérifier la satisfaction de nos "clients" par rapport aux chiots dont ils ont fait l'acquisition chez nous. En cela, les portées issues de Molim et Hash auront été particulièrement satisfaisantes, tant sur le plan morphologique que sur celui de l'équilibre comportemental. »

« Parmi sa fratrie, Patch possède également une soeur , "Pésoa", phénoménale à nos yeux, qui n'est jamais sortie en exposition mais qui pourrait bien (dans un proche avenir) contribuer à perpétuer cette lignée... »

« Hash, son père, fils des importés Bucko Vujanski et de Bona a été pour nous un sujet exceptionnel qui a marqué de son empreinte notre élevage. Multichampion disparu prématurément, il était un modèle de beauté et d'équilibre. Champion de France, d'Europe et vice-champion du monde, il reste dans notre coeur la mascotte Des Hauts De Malforêt. »

« Molim, sa mère, fille de Hapax et Forez des Hauts de Malforêt est la chienne qui fait craquer tous nos visiteurs et amis par sa gentillesse et sa sociabilité naturelles. Puissante, osseuse, elle n'aura pas eu la carrière qu'elle méritait en expos, se contentant souvent des deuxièmes places, mais elle restera une reproductrice et une mère nourricière exceptionnelle. »