En devenant possesseur d’un animal domestique, On est aussi responsable des dégâts qu’il engendre ou subit. Naturellement, une garantie responsabilité civile qui couvre l’animal, que ce soit un chat ou chat, est intégrée aux assurances habitations. En effet, déclarer ses chats et ses chiens à son assureur est capital. Mais, il faut noter que ce n’est pas une assurance obligatoire.

Particulièrement destinée aux animaux, de compagnie en règle générale, une assurance pour animaux couvre essentiellement leurs frais de vétérinaire et de soins suite à une maladie ou un accident. Mais, il faut différencier la responsabilité civile et l’assurance santé pour animal de compagnie. Voir aussi le site : patatrac.fr

Elle couvre quoi exactement ?

Afin d’être effective, les animaux doivent être identifiés, à jour sur les vaccins et avoir au moins trois mois. Comme avec les autres assurances, la formule spécifique ou la mutuelle santé dédiée aux animaux présente des remboursements de plusieurs euros sur les dépenses de soins et de santé de l’animal. Un contrat d’assurance pour animaux prend en compte alors les coûts de vétérinaire avancés, les assistances suite à un accident, les traitements à renouveler, les dégâts corporels, immatériel et matériels. Il faut noter que certains assureurs proposent au propriétaire des garanties décès qui prennent en charge les frais d’inhumation de l’animal domestique. Aussi, il existe quelques cas exceptionnels qu’on doit formellement prendre en considération. Il ne s’agit pas d’une liste complète. Donc, il convient de bien se renseigner sur les conditions de souscription de chaque contrat. Premier cas exceptionnel, si l’animal a plus de 10 ans, il n’est pas assurable par la plupart des assureurs. D’une autre part, les nouveaux animaux de compagnie ou les NAC comme les oiseaux, les rongeurs, les poissons… sont désormais assurables par les contrats d’assurance pour animaux. La meilleure démarche est alors de bien se renseigner sur les contrats adaptés à son animal.